All posts by jd pautet

Google pénalise les sites non-adaptés aux mobiles

By | Actualités | No Comments

C’était pressenti et c’est désormais officiel : permettre à votre site internet d’être « mobile friendly », c’est-à-dire optimisé pour une lecture sur smartphones et tablettes est désormais fortement conseillé.

Google met en place depuis le 21 Avril 2015, un nouvel algorithme capable d’identifier le degré d’optimisation d’un site internet et donc sa compatibilité vis-à-vis des terminaux mobiles.

 

 

Quelle conséquence pour vous ?

 

Sachez qu’opter pour la préservation d’un site mobile non-responsive vous fera perdre au fur et à mesure du temps votre référencement si chèrement acquis. Le référencement de votre site internet restera inchangé sur un PC classique, mais lorsque la même recherche sera effectuée sur un terminal mobile, le constat sera sensiblement différent puisque les sites incompatibles avec le format mobile se verront tout simplement déclassés et seront donc beaucoup moins accessibles.   En résumé, opter pour un site internet responsive, c’est l’assurance de bénéficier d’un référencement pertinent sur tous les supports digitaux. C’est un avantage non-négligeable lorsque l’on sait que plus de 40% du trafic est généré par le smartphone et la tablette.

 

Vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter pour optimiser votre visibilité
Optimisez votre site Internet

Les 6 commandements pour rendre vos clients heureux !

By | Actualités | No Comments

Que l’on soit une petite ou une grande entreprise, fidéliser ses clients est essentiel. Un nouveau client est souvent durement gagné alors autant faire tout ce qu’il faut pour le fidéliser. Et quoi de mieux, pour cela, que de le rendre heureux ? Pour vous aider, voici 6 conseils à garder en tête…

 

1 : Anticiper les besoins de ses clients

Si votre client n’a pas a demandé pour avoir ce dont il a besoin, vous lui ferrez gagner du temps et augmenterez sa satisfaction. Pour cela, vous devez faire ce qu’il faut pour bien le connaître, prêtez lui attention et déterminez ses petites habitudes. Si le client a des demandes récurrentes, n’attendez pas qu’il vous demande pour effectuer l’action en question, devancez le !

2 : Ne pas faire perdre de temps à ses clients

Votre temps est précieux mais celui de votre client encore plus ! Apprenez à connaître vos clients et leurs emplois du temps. Si vous savez que le lundi est une journée particulièrement chargé pour votre client du fait de son activité, évitez de le contacter ce jour et contactez le au moment le plus opportun pour lui. D’une façon générale évitez également de lui envoyer une multitude de mails qui augmenteront sa liste de “to do” inutilement. Quelquefois, un court coup de fil est plus efficace, adaptez-vous aux préférences de communication de vos clients.

3 : Demander à ses clients ce qui compte vraiment pour eux

Demandez à vos clients ce qui compte vraiment pour eux en particulier le style de communication (mail, téléphone, rdv physique…) et l’organisation interne (process de validation, méthodologie, format des documents…). Enfin, pensez également que votre client à un responsable et faites en sorte que grâce à vos actions / recommandations, il soit bien vu par ce dernier. Si vous mettez votre client dans une situation privilégiée, il vous en sera reconnaissant.

 

4 : Planifier ses actions et prévoir le pire

Planifier vos actions sur le long terme vous permettra de mieux gérer le projet que votre client vous a confié. Pensez également à anticiper les divers problèmes pouvant entraver la prestation. Ainsi, si un problème arrive, vous aurez la réponse adéquate et l’apporterez au timing parfait ! En vous organisant, vous serez également plus à même d’avoir du temps pour la stratégie et la créativité afin de proposer des solutions complémentaires adaptées aux besoins de votre client.

 

5 : Reconnaître ses erreurs

Même avec la meilleure intention et les meilleures compétences, tout le monde peut faire des erreurs. Reconnaître et s’excuser de ses erreurs n’est pas forcément très agréable mais en reconnaissant rapidement vos erreurs vous serez plus à même de réajuster et de satisfaire en définitive votre client.

6 : Aller au-delà de ce qu’on nous demande

Par manque de temps, on a souvent tendance à faire ce qui est prévu ni plus ni moins. Erreur ! En allant au-delà de ce qu’on vous a demandé, faites profiter votre client de vos connaissances au-delà de celles pour lesquelles il a fait appel à vous. Cela pourra augmenter sa satisfaction et pourquoi ne pas vous amener des contrats supplémentaires. Attention toutefois à ne pas non plus aller trop au-delà de votre rôle, certains clients pourront en abuser sans forcément que cela vous soit bénéfique 🙂 A ajuster donc en fonction de vos prestations et de vos clients.  Le juste milieu sera souvent La solution à adopter.

 

Et vous, comment faites-vous pour fidéliser vos clients ? Si vous avez besoins de conseils plus personnalisés, d’une stratégie de communication précise et adaptée à votre clientèle, n’hésitez pas à faire appel à notre agence Mylor Communication pour vous aider !

 

 

Source image : Shutterstock et webmarketing-com.com

Les patrons d’hôtels réagissent aux commentaires laissés par les clients après leur passage

By | Actualités | No Comments

Les patrons des hôtels corréziens ne se passent plus des commentaires que laissent leurs clients sur Internet. Désormais, ils y répondent pour que leur réputation reste intacte.

Ils peuvent être très agréables à lire, mais aussi très désagréables et décourager n’importe quel patron d’hôtel. En dix ans (*), les commentaires laissés par les internautes sur TripAdvisor ou Booking.com ont révolutionné notre façon de choisir un hôtel. Plus besoin de faire le tour des agences de voyage, il suffit d’allumer un ordinateur ou son smartphone pour consulter les avis laissés par les particuliers, sur n’importe quel hôtel du monde.

Des bons et des mauvais élèves

Très longtemps, les professionnels du secteur se sont alarmés de cette tendance ou l’ont dénigrée. « Internet a modifié le rapport que l’on avait avec nos clients, reconnaît Sophie Soulié, du Castelnovel. On les a beaucoup moins au téléphone par exemple. Désormais, on ne peut plus passer à côté de TripAdvisor. Il faut répondre aux commentaires laissés par les internautes et il faut s’en occuper sérieusement. Je m’en charge depuis un an et demi pour TripAdvisor. Sur Booking, je n’ai vu que depuis peu de temps qu’il était possible de répondre ».

En matière de réputation sur Internet, Le Castelnovel est un bon élève. Si l’on trie les établissements corréziens grâce aux notes laissées sur TripAdvisor, l’hôtel de Varetz se classe en seconde position. La prestation proposée et son prix expliquent aussi ce succès et la volonté affichée de défendre la réputation de l’hôtel varetzien.

En Corrèze, la majorité des hôteliers interrogés a décidé de répondre aux internautes pour soigner leur réputation. D’après l’Office de tourisme de Brive, les établissements corréziens en avaient bien besoin (lire ci-contre). À Brive, la famille Lachaise a pris le pli de répondre aux internautes. « On a décidé de le faire il y a quatre ans, quand on a vu que le phénomène prenait de l’ampleur, explique Charlène Lachaise, commerciale à La Truffe noire et au Quercy, deux hôtels tenus par sa mère, Sophie Lachaise. On est alerté à chaque fois que l’on reçoit un commentaire. Répondre ne prend pas un temps fou. En revanche, si l’avis est mauvais, on essaie de mener l’enquête pour savoir ce qui a causé un problème, et ça, c’est très long. En fait, on le fait plutôt pour le prochain client, celui qui est susceptible de tomber sur ce commentaire. De toute façon, c’est rare que le client mécontent réponde à la réponse que nous lui avons apporté ».

(*) Booking.com est une centrale de réservation sur Internet, créée en 1996. Pour déposer un commentaire sur un hôtel, l’internaute doit nécessairement y avoir séjourné. TripAdvisor est un site de notation ouvert à tous, créé en 2000.

 

Source : lamontagne.fr

Hôtels, optimisez votre performance commerciale grâce à l’Internet !

By | Actualités | No Comments

Hotel keyboard key. Finger

 

Les nuitées hôtelières sont de plus en plus achetées sur Internet et suivent un parcours d’achat bien spécifique. Quels outils les hôteliers doivent-ils optimiser ou mettre en place pour entrer en contact avec le client puis l’amener à l’achat ? Quels sont les critères à respecter et comment évaluer l’efficacité des actions menées sur Internet ? Comment un hôtel indépendant peut-il être aussi autonome et efficace en matière commerciale qu’un hôtel de chaîne volontaire ou intégrée ?

Les nuitées hôtelières sont de plus en plus achetées via Internet…

 

Selon une étude réalisée en 2013, 93 % des clients d’hôtels recherchent régulièrement ou ponctuellement via le Net des hôtels où séjourne

Le cabinet d’études Raffour Interactif dans son 10ème baromètre réalisé pour Opodo, montre que les voyageurs utilisent de plus en plus Internet : 12,5 millions de Français ont réservé tout ou partie de leurs séjours sur Internet, jusqu’au paiement en ligne. Et 73% des Français ayant préparé leurs séjours en ligne ont ensuite réservé.

L’usage des terminaux mobiles s’étant fortement développé au cours de ces deux dernières années, les consommateurs peuvent désormais très facilement consulter des comparateurs de prix et des avis de clients avant de réserver une chambre d’hôtel par exemple. De plus en plus de Français utilisent leur smartphone pour consulter des sites marchands, se renseigner sur les produits ou services, ce qui influe sur le mode de commercialisation des hôtels sur internet.

Autre évolution, les consommateurs utilisent de plus en plus les médias sociaux en France et particulièrement aux États-Unis, comme source d’inspiration pour les vacances (52% des américains) et Facebook arrivent en 1ère place. De plus, 46% des utilisateurs des médias sociaux laissent un commentaire sur un hôtel post-séjour.

Quel est le parcours d’achat d’un consommateur en recherche d’un hôtel sur Internet ?

Les 5 étapes du cycle du voyage selon Google :

Le rêve

La recherche

La réservation

L’expérience

Le partage

L’hôtelier doit donc se situer et toucher le consommateur à chacune de ses étapes présentées.

La 1ère des étapes est de donner envie, de permettre à l’internaute de se projeter dans l’hôtel, dans la chambre dans laquelle il va séjourner…L’internaute « achète avec les yeux » il est donc primordial de lui mettre en valeur le produit par des photos professionnelles, des vidéos et de travailler la diffusion des images sur les médias sociaux dédiés (Instagram, Pinterest, Flickr).

La 2ème étape étant la recherche, l’hôtelier, outre de disposer d’un site internet propre à son entreprise, doit travailler avec des distributeurs (agences de voyages en ligne, sites de distribution d’hôtels) qui vont lui permettent de toucher une clientèle internationale, d’apparaître dans les résultats des moteurs de recherche et dans les comparateurs de prix. L’effet billboard désigne le phénomène par lequel un hôtels voit augmenter ses réservations via les canaux de distribution directe par le simple fait d’être inscrit sur les sites de distribution en ligne (OTA) comme booking.com

La 3ème étape consiste à rendre son offre visible sur internet. Plus l’offre sera « visible », plus les internautes pourront découvrir l’hôtel et cela passe par un bon référencement naturel du site, un contenu actualisé le plus souvent possible et des campagnes d’achats de mots clés ultras ciblées pour maîtriser un budget souvent limité. J’ajouterais aussi une présence incontournable sur les médias sociaux aujourd’hui, donc un temps important à consacrer à cette partie.

La 4ème étape se joue lors du séjour en « off line ». Cette étape est de plus en plus couplée avec le 5ème qui est le partage. En effet, avec le développement de l’internet mobile, poster un commentaire sur un site d’avis ou une photo « pas toujours avantageuse » de l’hôtel sur Facebook ne prend que quelques secondes et peut avoir des effets directs sur la recommandation de l’hôtel auprès de la « communauté » du client et donc sur le futur chiffre d’affaires.

En conséquence, quels outils les hôteliers doivent-ils optimiser ou mettre en place pour entrer en contact avec le client puis l’amener à l’achat ?

 

L’hôtelier doit mettre en place une réelle stratégie de conquête et de fidélisation de ses clients, mais avant tout il doit bien définir son marketing produit et sa cible clients. Par exemple, je déconseillerais à un hôtel positionné sur le haut de gamme de pratiquer des prix trop « attractifs » en période de basse activité. Certes, il toucherait ainsi une clientèle plus large, mais risquerait de perdre à terme sa clientèle fidèle, ne se sentant plus privilégiée.

Il faut donc que l’hôtelier soit proactif et travaille sa base de données clients ou se doter d’un outil gestion de relation clients (CRM) afin d’adresser des offres très ciblées (One-to-One Marketing). Les voyageurs s’attendent à un séjour à l’hôtel de plus en plus personnalisé et l’hôtel doit adapter sa communication clients avec des choses simples comme l’utilisation de la méthode préférée de communication du client (e-mail, médias sociaux, téléphone,…).

De plus pour suivre sa e-réputation et « écouter le web », l’hôtelier doit aussi s’équiper d’un outil de gestion de réputation. Plusieurs entreprises se sont lancées sur ce marché comme l’agence Mylor Communication à Nice. Un tel outil doit permettre à l’hôtelier d’être plus réactif dans la réponse aux commentaires clients, de se comparer à ses concurrents mais aussi de prioriser ses futurs investissements en rénovation par exemple.

Quels sont les règles à respecter et comment évaluer l’efficacité des actions menées sur Internet ?

Un outil indispensable pour le tracking internet reste Google Analytics, bien paramétré évidemment et ceux malgré l’utilisation de la navigation privée dans Google qui complique la collecte des données. Avec la fonction e-commerce activée, il permet de suivre le chiffre d’affaires généré via le site propre de l’hôtel, les campagnes Adwords et les actions d’emailing. On préconise d’ailleurs l’utilisation d’une plateforme d’emailing pour la gestion des actions de marketing direct pour l’hôtel, qui permet de suivre les taux d’ouverture, de clics… des campagnes emails.

On préconise aussi d’utiliser un outil de revenue management pour mieux maîtriser ses prix de ventes et optimiser son chiffre d’affaires. Cependant, les outils présents sur le marché français sont parfois non adaptés aux besoins d’un « petit » hôtel. Dans ce cas, une utilisation poussée d’Excel peut permettre de faire de belles choses !

Finalement, un hôtel indépendant peut-il être aussi autonome et efficace en matière commerciale qu’un hôtel de chaîne?

 

Il paraît compliqué de comparer hôtel indépendant (total ou adhérent d’une chaîne volontaire) à l’hôtellerie intégrée. Les moyens technologiques humains et marketing ne sont pas les mêmes. Cependant, un hôtelier indépendant doit suivre l’évolution du marché et des nouveaux comportements d’achats des clients et s’y adapter comme le fait l’hôtelier intégré. Pour réussir, il doit prendre du recul sur son activité, analyser son marché pour faire les bons investissements marketing avec un budget limité face à l’hôtellerie de chaîne. C’est d’ailleurs pour cette raison que Mylor communication a des offres qui s’adaptent à tous les budgets.

La génération de marges bénéficiaires pour les hôteliers indépendants et la survie de l’hôtellerie indépendante passent par l’accompagnement et l’ échange de bonnes pratiques via les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) locales, la formation professionnelle continue (le réception d’aujourd’hui n’aura pas les mêmes tâches à accomplir demain) et « l’expérience de séjour humain» que l’hôtellerie indépendante pourra proposer à ses clients face au conformisme à la standardisation des hôtels de chaîne. C’est pour cette raison que les services d’une agence de communication Mylor sont très adaptés à un hôtel indépendant.

 

Source : marketing-professionnel.fr

Logo de Yelp - Mylor Agence de communication Nice

L’américain Yelp rachete son homologue français Cityvox

By | Actualités | No Comments

NEW YORK (AFP) — Le service en ligne américain Yelp, sur lequel les internautes laissent leurs commentaires sur des restaurants, commerces ou lieux touristiques, a annoncé mardi le rachat de son homologue français Cityvox, filiale d’Orange.

“L’acquisition de Cityvox illustre une nouvelle fois l’engagement fort de Yelp dans son développement sur le marché européen. L’intégration de Cityvox reflète également notre objectif de devenir le spécialiste des avis sur les commerces de proximité au niveau international”, selon un message publié sur le blog officiel du groupe américain.

Il ajoute que les commentaires et photos contenus dans Cityvox vont être intégrés à sa propre plateforme.

Les modalités financières de la transaction ne sont pas divulguées.

Cityvox avait été créé en 1999 et racheté en 2008 par Orange.

Yelp revendique 139 millions de visiteurs par mois au troisième trimestre 2014, et 67 millions de commentaires publiés depuis sa création en 2004. Le service est présent dans 29 pays, dont la France depuis 2010.

OFFRE YOUTUBE «GOOGLE PREFERRED»

By | Actualités | No Comments

 

La nouvelle offre «Google Preferred» permet aux marques de préempter les chaînes YouTube «les plus plébiscitées par leur audience cible». Un algorithme sélectionne les chaînes en fonction de leur audience et du niveau d’engagement de la cible.

Jusqu’à 5% des chaînes les plus populaires sont retenues pour constituer des packages. Par exemple : Cyprien, EnjoyPhoenix, Andy Raconte…

L’offre fonctionne sur 5 cibles : les femmes 15-24 ans, les hommes 15-24 ans, les femmes 25-49 ans, les hommes 25-49 ans et les 50 ans et plus.

L’offre, réservée aux agences médias partenaires, a été révélée lors de la soirée Brandcast organisée par Google. Les agences médias du groupe Publicis et GroupM sont les premières à s’associer à «Google Preferred» qui entre en fonction à partir du 1er janvier 2015.

Par ailleurs, Google va lancer en France au 3ème trimestre 2014 le pilote de son outil «Extra Reach», déjà déployé aux USA, en Allemagne et aux Pays-Bas.

L’objectif de cet outil est de mesurer, en termes de performances, les complémentarités des performances entre Youtube et la télévision. Il montre concrètement «ce qu’il se serait passé si un annonceur avait ajouté YouTube à sa campagne TV passée, à partir de l’analyse des historiques de campagnes TV». Il est mis en place, après 3 ans de travail, avec les données du panel single source Google/Médiamétrie, constitué de 3 000 foyers dont on mesure la consommation individuelle TV et web, et de données site-centric de YouTube (données d’ad-serving de DoubleClick).

Royaume Unis : plus d’un milliard £ de pub dans les réseaux sociaux en 2015

By | Actualités | No Comments

Au Royaume-Uni, les dépenses publicitaires dans les réseaux sociaux devraient progresser de 50% en 2014, à 761 millions de livres (environ 965 millions d’euros). Des dépenses qui devraient représenter 10,5% des investissements en pub digitale, selon une étude eMarketer. Dès 2015, les investissements dépasseront le milliard de livres pour voir finalement, à l’horizon 2016, les dépenses dans les réseaux sociaux représenter 14,7% des dépenses digitales, à 1,2 milliard de livres.

graphique reseaux sociaux UK

Facebook UK devrait ainsi drainer 7,6% des revenus publicitaires totaux du réseau social dans le monde en 2014, et représenter 7,5% des dépenses digitales du Royaume-Uni et près de 22% des dépenses display. En 2016, toujours selon des estimations eMarketer, Facebook recueillera 26,2% des dépenses display et 9,7% des dépenses digitales britanniques.

 

Source : CB News

Nice : La 6e ville au monde la plus recherchée sur TripAdvisor par les Français

By | Actualités | No Comments

Artiné Mackertachian, porte-parole France de TripAdvisor était en visite dans le sud de la France. Corse Matin l’a recontrée lors de sa venue à Nice. Voici son interview :

 

Que représente la Côte d’Azur sur TripAdvisor ?

 

De mars à mai 2014, Nice a été la ville française la plus recherchée sur TripAdvisor par les Français. C’est la période où ils commencent à organiser leurs vacances d’été. Nice est aussi la sixième ville la plus recherchée dans le monde par les Français et la première de Province. Les étrangers recherchent aussi beaucoup Nice parmi eux les Anglais, les Américains et les Italiens notamment. Une information insolite, quand le mariage des Brangelina a été annoncé dans la presse. On a vu une augmentation de 1000 % du trafic sur Correns.

 

Comment les établissements remontent-ils dans le moteur de recherche ? Si vous avez un abonnement chez TripAdvisor vous êtes privilégié ?

 

Le classement de TripAdvisor est basé sur la qualité et la quantité des avis déposés sur votre page par les utilisateurs. Plus il y a d’avis sur un établissement, plus ces avis sont récents, plus les retours sont positifs, plus l’index de popularité, de classement de l’hôtel sera favorable. Cet abonnement n’a rien à voir avec le classement. Certains hôtels n°1 n’ont pas du tout d’abonnement.

Comment s’obtiennent les différents labels TripAdvisor ?

 

Il y a le label Certificat of excellence ; pour Nice on a décerné, par exemple, 243 certificats. Ce sont les établissements qui, tout au long de l’année, ont vu leur qualité de service toujours très bien notée et ce de manière constante ou progressive. C’est la plaque que vous pouvez voir à l’entrée de certains établissements. Le label Traveller choice est un Award remis chaque année dans plusieurs catégories (hôtels, destinations, plages, attractions…). C’est un algorithme qui fait remonter les meilleurs sur les douze derniers mois. C’est basé sur la qualité et la quantité des avis et sur les plus récents. Nice était la deuxième destination préférée en France pour les voyageurs du monde entier. L’autocollant, quant à lui, est donné à tout le monde à partir du moment où l’établissement est référencé sur TripAdvisor.

 

Les consommateurs utilisent aussi TripAdvisor comme une menace, comment gérez-vous cela ?

 

On a créé un outil de chantage pour les propriétaires. Ils nous préviennent en précisant la date notamment. Les avis postés à ce moment-là seront analysés plus spécifiquement par nos équipes. Elles veillent à ce que ces avis ne soient pas postés.

Une partie des commentaires seraient faux ?

 

On a des filtres automatisés car on a plus de cent contributions à la minute ce qui n’est pas gérable par nos équipes. Tout est modéré. Si les filtres ne relèvent rien les avis sont publiés généralement en moins de quatre heures mais cela peut prendre plus de temps selon les saisons. Si les filtres relèvent des choses tendancieuses, l’équipe prend le relais et enquête. On peut aller jusqu’à vérifier les adresses IP par exemple pour voir si c’est l’hôtelier qui a lui-même écrit sur sa page ou sur l’hôtel d’en face. L’utilisateur n’est pas stupide, il est capable de se faire une idée en lisant plusieurs avis et en consultant les photos.

 

Des développements de prévus ?

 

On va pouvoir faire des réservations en direct via TripAdvisor et bénéficier des promotions de la Fourchette (1). Nous avons actuellement en bêta test aux Etats-Unis, l’Instant Personalization qui permet de personnaliser les résultats des recherches en fonction du profil du voyageur. Si vous êtes par exemple sur un profil famille, remonteront en priorité les lieux qui sont les mieux notés par les profils voyageurs famille. Cela permet d’optimiser les recherches toujours dans la philosophie de TripAdvisor d’aider et d’informer les voyageurs au maximum.

 

 

  1. TripAdvisor a racheté la Fourchette en mai 2104.

 

 

TripAdvisor en chiffres

 

Naissance en 2000 en Californie

280 millions visiteurs uniques par mois

180 millions d’avis sur le site

60 millions de membres

3 millions de photos

850 000 hôtels et chambres d’hôte référéncés

630 000 locations de vacances

450 000 attractions.

 

 

 

Source : www.corsematin.com

Tripbaromètre : l’importance d’interagir avec les clients avant l’arrivée

By | Actualités | No Comments

TripAdvisor vient de donner les résultats de son baromètre semestriel, réalisé avec Ipsos, autour de la psychologie des voyageurs. Ce “Tripbaromètre” est une enquête menée en ligne auprès d’hébergements et de 53 000 internautes dans 32 pays, dont 3 914 Français. L’étude s’attache à révéler les émotions des voyageurs avant, pendant et après un séjour, et met également en exergue l’avis que les hôteliers s’en font. L’étude permet donc de voir si les actions des hébergeurs sont en harmonie ou non avec les attentes de voyageurs. Une sorte de point de repère pour les hôteliers qui pourront améliorer l’expérience au cours des différentes étapes des séjours des vacanciers.

Barométre TRIPADVISOR

 

 

Source : www.tourmag.com

Communication du restaurant Edgar Burger Par Mylor Agence de communication Nice

La communication de votre restaurant : un élément clef de la réussite !

By | Actualités | No Comments

En France en 2013, seulement 20% des restaurants ont un site Internet. Avoir un site web apparait comme indispensable pour toute entreprise car l’enjeu crucial est de se faire connaître afin de développer sa clientèle. Les restaurateurs se sentent de plus en plus concernés par leur visibilité sur internet et prennent conscience qu’il est désormais indispensable d’y investir du temps et de l’argent.

 

Soigner la communication web de votre restaurant : un atout stratégique pour son développement…

 

Pour la réussite de votre restaurant prenez à cœur votre communication. Il faut combattre l’idée reçue qu’un bon emplacement et/ou le bouche à oreilles naturel suffisent à remplir la salle d’un restaurant. La réalité actuelle est que 8 personnes sur 10 vont sur internet pour trouver un restaurant. Il est donc vital pour un restaurateur d’investir et de prendre particulièrement au sérieux ce média.

La création d’un site internet design, à la création graphique totalement sur mesure permet au restaurant de mettre en place dès l’ouverture une image dynamique, soignée et maitrisé.

 

Affirmer la stratégie de communication de son restaurant

 

Il existe aujourd’hui de nombreux supports de communication web que les restaurateurs peuvent utiliser afin de développer leur clientèle :

Le site web du restaurant : cet outil de communication est la base de la communication. Un site internet est la vitrine en ligne de votre restaurant. Il montre de manière synthétique les photos du restaurant, ses menus et proposer la réservation. Un site internet de restaurant est l’outil idéal pour montrer l’univers du restaurant, son savoir-faire en cuisine et l’ambiance de la salle, grâce à une charte graphique en cohérence avec la décoration de la salle et de belles photos…  Avec plus de 40% de recherches effectuées depuis des mobiles, le site Internet doit impérativement être compatible pour la consultation sur mobile.

Les annuaires, moteurs de recherche et sites d’avis : sont de véritables outils pour faire venir du trafic. Quasiment tous ces sites internet permettent aux restaurateurs de revendiquer gratuitement leur fiche pour la compléter.

Les réseaux sociaux : Facebook et Twitter au minimum, Pinterest et Instagram pour aller encore plus loin. Ils sont de véritables supports au « bouchent à oreilles » Ils permettent de fédérer sa clientèle et de l’informer de l’actualité du restaurant (nouvelle carte, événements, promotions…) et utiliser ses clients fidèles afin de faire connaître son restaurant.

Mise en place d’une newsletter sur mesure : mettre en place un système de newsletter sur mesure lors de la mise en place du site internet de votre restaurant est une astuce de communication efficace. Une newsletter efficace et en cohérence avec la charte graphique du restaurant est une étape nécessaire pour gérer au mieux la relation client. L’envoi de newsletter permet d’annoncer un événement particulier au restaurant ou tout simplement d’envoyer votre nouvelle carte. Les résultats se sont fait rapidement ressentir et les retours des clients au restaurant sont très bons. Les gens aiment être mis en appétit… Et pris en considération en tant que « fidèle client »…

 

Mettez-en scène votre savoir-faire grâce à des cartes originales et design

 

Le site internet participe à la création d’une véritable identité visuelle et design du restaurant. C’est un élément clef de votre communication-restaurant. Cette identité passe également par la création d’un logo sur mesure en cohérence avec la cuisine et l’esprit du restaurant. Le logo participe à la création d’une identité forte, identifiable avec un fort impact de mémorisation.

Le logo doit être décliné au travers d’une signalétique design forte et originale : enseigne extérieure, bar, mur d’accueil, caisse…La charte couleur doit être soigneusement étudiée et en harmonie avec l’ambiance et la décoration de la salle. De même, les cartes du restaurant doivent mettre véritablement en scène votre savoir-faire. Il est particulièrement important d’apporter beaucoup de soin et de créativité à cette étape de création des menus papier de votre restaurant. Les cartes-menus sont la première approche de « votre cuisine » qu’aient vos clients.

Ils doivent refléter et mettre en valeur à la fois l’ambiance du restaurant et son savoir-faire. Les cartes du restaurant sont créatives et en harmonie avec le restaurant et sont imprimées sur un papier très épais avec un vernis sélectif brillant mettant en valeur le contenu de la carte et donnant un aspect qualitatif au savoir-faire. Selon la même charte graphique, une carte de visite a été créée sur « mesure ». Cette carte véritable support au bouche à oreilles est remise avec l’addition. Elle est également mise en scène à côté du bar en libre-service. Il est important de donner des supports de communication à votre « bouche à oreilles » !

 

Alors si vous avez un restaurant Mylor s’occupe de tout ! Comme pour le restaurant Edgar sur la photo, pour plus de détails consultez notre rubrique Réfèfrences

 

 

 

 

 

Source : www.dubruitdanslacom.com