Migration Https - Chrome 56 - Référencement erreur

Sans HTTPS en 2017, votre site sera jugé « Not Secure » par Google !

By | Actualités | No Comments

Google l’a dévoilé il y a quelques semaines, la mention http:\\ des sites va changer pour être remplacé par https:\\ dans la barre de recherche de la nouvelle version de Google Chrome 56.

 

L’objectif du géant américain : améliorer ses services en avertissant les internautes si leur connexion est sécurisée ou non. Chrome est le navigateur web de Google, c’est le navigateur le plus utilisé dans le monde, il représente 58,44% de part de marché en Desktop et tablette et 39% sur le marché du mobile.

 

Mais qu’est-ce que l’https ou littéralement « HyperText Transfer Protocol Secure » ?

Il s’agit d’un protocole de communication-web (client-serveur ou http) assemblé à un certificat d’authentification d’un site. Son utilisation est indiquée dans l‘url du site visité ou présenté sous forme d’un cadenas dans la barre de recherche.

 

L’https permet donc aux internautes de consulter des données sécurisées sur des sites respectueux des règles de confidentialité. Cette version sécurisée de l’http cryptera toutes les données sensibles lors des transferts d’informations.

 

Si votre site ne migre pas sous le système https, les nouvelles version de Google Chrome afficheront à terme un message d’avertissement à chaque connexion indiquant sur les écrans la mention « Not secure » en rouge avec un panneau de danger !

 

Migration Https - Chrome 56 - Référencement- Erreur Non sécurisé

 

En plus de l’impact en terme d’image auprès des visiteurs de votre site et par conséquent sur vos conversions, le système Https aura aussi un impact sur votre référencement naturel SEO. Un site considéré comme non sécurisé par Google, perdra les positions si chèrement acquises dans les résultats du 1er moteur de recherche en France et dans le monde.

 

Google a dorénavant annoncé il y a quelques mois que le protocole https serait pris en compte par son nouvel algorithme.

 

Avec ce changement Google désire informer les internautes des risques pour leurs données confidentielles stockées en ligne. Seront concernés prioritairement les sites e-commerces en raison des données bancaires et données personnelles nécessaires à l’acte d’achat.

 

Les sites vitrines ne seront pas pour autant épargnés, car on retrouve sur la plupart d’entre eux des formulaires de contact nécessitant la saisie de données personnelles.

 

Il est évident qu’un site e-commerce en http jugé dangereux par Google, aura du mal à convaincre l’internaute de finaliser sa commande en raison de toutes ces alertes.

 

 Nous vous conseillons vivement afin de renforcer la confiance des internautes et d’améliorer votre visibilité de :

 

-          Développer impérativement vos nouveaux sites en HTTPS

-          Pour les sites déjà créés avec migration URL prévue, de passer directement en HTTPS

 

Pour passer en HTTPS, il faudra respecter toute une série d’étapes.

 

-          Tout d’abord acquérir un certificat SSL et le paramétrer sur votre hébergement.

-          Reconfigurer votre site en fonction des nouveaux paramètres https

-          Mettre à jour tous les liens et images de votre site.

-          Gérer les redirections 301 dans votre .htaccess pour ne pas perdre le flux du trafic existant sur l’ancien protocole http.

et au final avoir l’indication du navigateur de la bonne migration de votre site :

 

Migration Https - Chrome 56 - Référencement2

Cette mise à jour reste malgré tout complexe à mettre en place pour les non initiés et peut provoquer en cas d’erreur de graves dysfonctionnements de votre site et engendrer la perte de votre visibilité digitale.

Migration Https - Chrome 56 - Référencement erreur

 

N’hésitez pas à contacter l’équipe Mylor Communication qui se chargera de migrer votre site sous le protocole HTTPS et vous éviterez ainsi toute mauvaise surprise.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

captcha

referencement de site internet par Mylor Communication

Le référencement by Mylor en 2015

By | Actualités | No Comments

Mylor Communication s’est vite imposée parmi les meilleures agences de référencement naturel en PACA.

Quand on recherche une agence de communication à Nice, à Monaco ou en PACA, depuis sa création, Mylor Communication a été systématiquement dans le top 3 des résultats de recherches Google.

Les bons résultats des sites de nos clients tout au long de l’année 2015 sont venus confirmer l’expertise de Mylor Communication en termes de référencement naturel.

 

Une performance confirmée par les chiffres :

 

+20% de trafic organique (SEO) depuis début 2015 sur https://www.sepalumic.com/ . Notre client Sepalumic est l’un des plus grands industriels français de systèmes de menuiseries aluminium.

 

+40 % de trafic organique sur 1 an (sept 2014 / sept 2015) sur https://www.prefal.fr/. PREFAL, fabricant français de fenêtres Aluminium et PVC, portes, portails aluminium et volets.

 

+ 50% de trafic organique sur 7 mois sur https://www.valibox.fr/ . Valibox offre des solutions de self stockage en location à Mougins et environs.

 

+ 147% de trafic en 2015 vs 2014 sur https://www.aqua-sport-evasion.fr/ .  Aqua Sport Evasion est le spéacialiste des sorties ou randonnées en Kayak de mer ou Stand up Paddle à Théoule, Cannes (Iles de Lérins), Antibes Juan les pins et Nice.

 

Référencement par Mylor Communication

Mylor Communication accompagne l’expansion de Grandeur Nature

By | Actualités | No Comments

En Janvier 2015, Grandeur Nature confie dans un premier temps sa stratégie de communication digitale à l’agence Mylor Communication. Les missions confiées à Mylor étaient ambitieuses :

-          Moderniser le site vieillissant du réseau de vérandalistes

-          Optimiser le référencement du site afin d’augmenter sa visibilité et le trafic organique

-          Développer la notoriété de la marque Grandeur Nature auprès des particuliers afin d’augmenter les contacts auprès des adhérents du réseau

-          Animation de la communauté Grandeur Nature via les réseaux sociaux afin d’appuyer sa présence digitale et renforcer sa visibilité

Moins d’un an après le début de cette collaboration ambitieuse, les résultats sont au rendez-vous :

-          + 40% de trafic organique via le référencement naturel (SEO)

-          + 70% de contacts générés

-          1 000 000 de personnes atteintes via les réseaux sociaux

-          50 000 visites liées aux jeux concours organisés par Mylor

-          +8000 participants aux jeux concours

Des chiffres qui ont contribué à développer la notoriété et l’image de marque Grandeur Nature.

Face à la performance des résultats obtenus, Grandeur Nature renouvelle sa confiance à l’agence Mylor en lui confiant dès septembre, la globalité de sa communication pour l’année 2016.

De nouvelles missions nous sont confiées en plus de celles sur lesquelles nous allons pouvoir capitaliser:

-          Créer un univers Grandeur Nature déclinables sur tous les supports de communication de l’entreprise,

-          Mettre en place une stratégie de marque à destination des professionnels afin d’augmenter le nombre d’adhérents au réseau Grandeur Nature.

wordpress-graphic

Combien coûte réellement un site WordPress ?

By | Actualités | No Comments

Lorsqu’un un entrepreneur cherche à créer un site pour son entreprise, il se tourne naturellement vers WordPress. C’est l’une des plateformes les plus recommandée pour ses nombreux plugins et sa communauté dynamique. Et c’est d’autant plus intéressant pour le porteurs des projets, car “WordPress est gratuit » Mais est-ce que votre site sera Gratuit ?

WordPress, c’est le cœur de votre site internet, c’est l’outil indispensable pour créer des pages, mettre en ligne votre site, éditer des articles, publier des photos, etc. C’est ce qu’on appelle couramment un CMS, pour Content Management System, ou système de gestion de contenu en français pour mettre en œuvre votre site.

 

Nom de domaine et hébergement

 

Le budget du nom de domaine et de l’hébergement est un budget récurrent qui cache lui-même de multiples options et sous options. Par exemple, certains hébergeurs proposent des offres pour ajouter des systèmes de sécurité à 10 ou 15 euros par mois, une sauvegarde automatique au même prix ou encore des aides à la configuration diverses et variées. De quoi alourdir le budget.

Au final, vous avez votre nom de domaine, votre hébergement, et vous avez déjà dépensé entre 80 et 300 euros. Une somme qui sera revue à la hausse l’année suivante, car beaucoup des offres promotionnelles ne sont généralement valables que la première année.

 

La mise en place de votre site

 

Ici, on entre dans la phase d’installation et de paramétrage. On y parle serveur, base de données, WordPress, redirections éventuelles, etc. Bref, on rentre dans la technique.

Pour un petit patron ou un artisan qui ne le maîtrisent pas, les choses se compliquent et deux options s’offrent à vous :

-          Soit vous êtes patient, avez envie d’apprendre, êtes perfectionniste et avez du temps devant vous : vous allez alors profiter de la puissance de la communauté de WordPress.

 

-          Soit vous n’avez ni le temps, ni la motivation, ni les compétences, ni l’envie : le plus simple est alors de faire appel à un professionnel.

Au final, si vous confiez cette tâche à un expert extérieur, il faut compter de 100 à 500 euros en fonction du travail et de vos besoins. Nous en sommes donc entre 180 et 800 euros et votre site est en ligne. Vide, mais en ligne.

 

Le choix d’un thème

 

Il faut voir un thème WordPress comme une couche de design et d’ergonomie qui vient s’ajouter à votre magnifique site vide. Là aussi, il existe deux options :

-          Soit vous trouvez et installez un thème gratuit. Il en existe des milliers accessibles facilement. WordPress vient d’ailleurs avec plusieurs thèmes gratuits que vous pouvez utiliser directement.

 

-          Soit vous décidez d’acheter un thème premium qui vous offrira plus de possibilités, plus de fonctionnalités, des réglages élaborés, un design travaillé et un site qui se rapproche plus de vos besoins.

 

Pour revenir au budget, les thèmes premiums oscillent entre 30 et 100 euros en moyenne. Il vous faudra une carte bancaire pour payer en ligne, et sachant que la plupart des achats seront en dollars américains, pensez à rajouter quelques euros pour les frais liés à la transaction bancaire.

Nous voici donc entre 180 et 900 euros et votre site est prêt à être habillé !

 

Le contenu

 

C’est le moment de faire ce que vous savez faire le mieux, c’est-à-dire parler de vous, de votre activité, de vos services et de votre savoir-faire. Jusque-là, pas de problème, car les coûts liés au contenu sont finalement assez minimes… sauf lorsqu’il s’agit de publier des images.

À moins d’avoir de beaux clichés pris par un professionnel qui saura mettre en valeur votre métier, il peut être parfois utile de piocher avec parcimonie dans les photos qui sont vendues sur internet. Je parle bien de photos vendues. Oubliez tout de suite de prendre la première affichée sur Google Images. C’est non seulement peu éthique et irrespectueux du travail d’autrui, mais c’est surtout illégal.

La maxime qui dit qu’une image vaut mille mots n’est pas galvaudée et il est important de bien choisir les visuels qui séduiront vos internautes. C’est un poste de dépenses supplémentaires qui peut donc vous coûter, selon votre choix, entre 0 et 1000 euros.

Au final, maintenant que votre contenu est en ligne et richement illustré, vous avez dépensé entre 180 et 1900 euros.

 

Les extensions (plug-ins)

 

Enfin, dernier poste de dépenses potentielles : les extensions de WordPress. Ce sont de petits programmes qui apportent des fonctionnalités supplémentaires à votre site. Il peut s’agir, par exemple, d’accélérer le chargement des pages, d’améliorer votre référencement sur Google, de favoriser le partage sur les réseaux sociaux, ou de créer des formulaires de contact.

 

Il en existe des milliers qui sont souvent gratuits et il est d’ailleurs tout à fait possible de personnaliser son site WordPress avec ceux-ci. Mais si vous cherchez certaines fonctionnalités spécifiques (par exemple, un portfolio photo) ou un service premium plus efficace que des plug-ins gratuits (comme optimiser le chargement des pages), il vous faudra passer à la caisse.

Les prix sont généralement assez abordables, mais mis bout à bout, cela peut vite monter à 50 ou 100 euros en plus.

 

En conclusion 

 

Ces coûts ne sont bien sûr qu’un ordre de grandeur et dépendent forcément de vos objectifs, de votre niveau d’aisance et de vos attentes. Ils ont le mérite de bien rationaliser le fait que même si WordPress est effectivement gratuit, les coûts liés au développement d’un site internet ne se limitent pas à ce CMS. Au final, on peut donc être dans une fourchette de 200 à 2000 euros pour un site fait par vous-même, depuis le bureau ou la maison. Ceci n’inclut pas votre temps personnel qui peut facilement se compter en dizaines ou centaines d’heures pour les plus minutieux ou les plus persévérants.

 

Construire un site soi-même est une grande source d’apprentissage et d’auto-gratification, mais il faut aussi être conscient de ses priorités, de la gestion de son temps et de ses limites. C’est à ce moment-là que la consultation d’une agence plus spécialisée, ou d’un consultant pourra aussi vous être utile. Le temps que vous passez sur WordPress, vous ne le passez effectivement pas à développer vos affaires.

 

Source: www.webmarketing-com.com

tripadvisor-esclamazione

Quand TripAdvisor classe un restaurant fantôme comme le meilleur de la ville !

By | Actualités | No Comments

Afin de prouver que les sites internet permettant de classer les établissements tels que les hôtels et les restaurants ne sont pas fiables, la rédaction du journal italien Italia a Tavola décide de pièger le site TripAdvisor.

Le journal crée le profil d’un faux restaurant « La Scaletta » dans la ville de Moniga del Garda (Italie). Pendant un mois, les journalistes ont posté sur la page du faux restaurant dix critiques positives, assorties de la note maximale, avec des comptes différents.

A la fin de l’expérience, le site TripAdvisor a déclaré « La Scaletta » comme étant le meilleur restaurant de la ville, devant un autre établissement pourtant fort de 300 critiques, largement positives.

« Créer de fausses listes et de fausses critiques juste pour nous piéger n’a aucun sens »

Contacté pale journal, TripAdvisor a supprimé la page dédiée au faux restaurant, mais a refusé de s’étendre sur l’incident. « Créer de fausses listes et de fausses critiques juste pour nous piéger n’a aucun sens », a réagi le site.

« Cela fait plus de dix ans que nous pistons les critiques, donc nous sommes capables de différencier le comportement d’un usager normal du site de celui d’un fraudeur, c’est ainsi que nous les attrapons », s’est encore défendu le site internet.

En décembre dernier, la justice italienne avait condamné TripAdvisor à une amende de 500 000 euros, reprochant au site de ne pas suffisamment protéger les consommateurs des faux avis.

 

Source : https://www.francetvinfo.fr/

facebookadvertising

Nouvelle facturation chez Facebook Ads

By | Actualités | No Comments

Facebook Ads est devenu aujourd’hui un partenaire privilégié des sites internet pour l’achat de trafic grâce à ses différents formats publicitaires au point de concurrencer Google Adwords, l’outil publicitaire de Google.

Comme sur Google, il existe plusieurs options de facturation possibles soit le CPC (coût par clic) ou le CPM (coût pour mille impressions). A part les marques qui cherchent d’abord la notoriété de leur image, la majorité des utilisateurs des solutions publicitaires en ligne préfèrent le mode de facturation CPC. C’est un mode qui permet de maîtriser les coûts tout en répondant à des objectifs ciblés.

Mais le CPC chez Facebook Ads a fait l’objet de nombreuses critiques en raison de son mode de calcul. En effet, jusqu’à présent toutes les actions sur une publication sponsorisée étaient comptabilisées comme un clic, et donc facturées : les Likes, les commentaires, les partages, les clics sur « lire plus » et sur le profil,… Alors que ces actions n’entrent pas en compte dans les objectifs d’une campagne liée à la performance même si elles ont un intérêt social.

En réponse à ces critiques et pour mieux répondre aux besoins des utilisateurs, Facebook a revu les critères des clics facturés et voici désormais la liste des clics facturés par Facebook :

 

  • Clic sur un lien dirigeant vers un site web
  • Clic sur un « call to action » redirigeant sur un site web
  • Clic pour installer une application
  • Clic sur les apps « canvas » (apps natives intégrées à Facebook)
  • Clic sur une vidéo non hébergée sur Facebook (une vidéo YouTube par exemple, les clics sur les vidéos Facebook étant considérés comme de l’engagement).

Ce nouveau mode de facturation du CPC est déjà disponible sur l’API publicitaire de Facebook et devrait être intégré très vite sur les autres solutions Facebokk Ads : le gestionnaire de publicité ou le Power Editor.

label fait maison

Label « Fait maison »

By | Actualités | No Comments

 

Mai 2015 annonce l’arrivée d’un sacré changement pour tous les restaurateurs de France.

 

Si auparavant un plat « fait maison » devait simplement être élaboré à partir de produits « bruts » incluant donc les produits industriels présents dans les préparations, force est de constater que ce ne sera dorénavant plus le cas.

 

Dès aujourd’hui, un plat estampillé « fait maison » aura pour obligation d’être entièrement élaboré à partir de produits crus.

 

Cette mesure permet donc d’obtenir de meilleures garanties en termes d’hygiène et facilite la tâche au consommateur en lui offrant une plus grande transparence en termes d’information et de traçabilité des produits tout en limitant l’utilisation d’une appellation jusqu’alors pas suffisamment contrôlée et autorisant, malheureusement, quelques dérives.

visuel facebook

Google pénalise les sites non-adaptés aux mobiles

By | Actualités | No Comments

C’était pressenti et c’est désormais officiel : permettre à votre site internet d’être « mobile friendly », c’est-à-dire optimisé pour une lecture sur smartphones et tablettes est désormais fortement conseillé.

Google met en place depuis le 21 Avril 2015, un nouvel algorithme capable d’identifier le degré d’optimisation d’un site internet et donc sa compatibilité vis-à-vis des terminaux mobiles.

 

 

Quelle conséquence pour vous ?

 

Sachez qu’opter pour la préservation d’un site mobile non-responsive vous fera perdre au fur et à mesure du temps votre référencement si chèrement acquis. Le référencement de votre site internet restera inchangé sur un PC classique, mais lorsque la même recherche sera effectuée sur un terminal mobile, le constat sera sensiblement différent puisque les sites incompatibles avec le format mobile se verront tout simplement déclassés et seront donc beaucoup moins accessibles.   En résumé, opter pour un site internet responsive, c’est l’assurance de bénéficier d’un référencement pertinent sur tous les supports digitaux. C’est un avantage non-négligeable lorsque l’on sait que plus de 40% du trafic est généré par le smartphone et la tablette.

 

Vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter pour optimiser votre visibilité
Optimisez votre site Internet

client-heureux

Les 6 commandements pour rendre vos clients heureux !

By | Actualités | No Comments

Que l’on soit une petite ou une grande entreprise, fidéliser ses clients est essentiel. Un nouveau client est souvent durement gagné alors autant faire tout ce qu’il faut pour le fidéliser. Et quoi de mieux, pour cela, que de le rendre heureux ? Pour vous aider, voici 6 conseils à garder en tête…

 

1 : Anticiper les besoins de ses clients

Si votre client n’a pas a demandé pour avoir ce dont il a besoin, vous lui ferrez gagner du temps et augmenterez sa satisfaction. Pour cela, vous devez faire ce qu’il faut pour bien le connaître, prêtez lui attention et déterminez ses petites habitudes. Si le client a des demandes récurrentes, n’attendez pas qu’il vous demande pour effectuer l’action en question, devancez le !

2 : Ne pas faire perdre de temps à ses clients

Votre temps est précieux mais celui de votre client encore plus ! Apprenez à connaître vos clients et leurs emplois du temps. Si vous savez que le lundi est une journée particulièrement chargé pour votre client du fait de son activité, évitez de le contacter ce jour et contactez le au moment le plus opportun pour lui. D’une façon générale évitez également de lui envoyer une multitude de mails qui augmenteront sa liste de “to do” inutilement. Quelquefois, un court coup de fil est plus efficace, adaptez-vous aux préférences de communication de vos clients.

3 : Demander à ses clients ce qui compte vraiment pour eux

Demandez à vos clients ce qui compte vraiment pour eux en particulier le style de communication (mail, téléphone, rdv physique…) et l’organisation interne (process de validation, méthodologie, format des documents…). Enfin, pensez également que votre client à un responsable et faites en sorte que grâce à vos actions / recommandations, il soit bien vu par ce dernier. Si vous mettez votre client dans une situation privilégiée, il vous en sera reconnaissant.

 

4 : Planifier ses actions et prévoir le pire

Planifier vos actions sur le long terme vous permettra de mieux gérer le projet que votre client vous a confié. Pensez également à anticiper les divers problèmes pouvant entraver la prestation. Ainsi, si un problème arrive, vous aurez la réponse adéquate et l’apporterez au timing parfait ! En vous organisant, vous serez également plus à même d’avoir du temps pour la stratégie et la créativité afin de proposer des solutions complémentaires adaptées aux besoins de votre client.

 

5 : Reconnaître ses erreurs

Même avec la meilleure intention et les meilleures compétences, tout le monde peut faire des erreurs. Reconnaître et s’excuser de ses erreurs n’est pas forcément très agréable mais en reconnaissant rapidement vos erreurs vous serez plus à même de réajuster et de satisfaire en définitive votre client.

6 : Aller au-delà de ce qu’on nous demande

Par manque de temps, on a souvent tendance à faire ce qui est prévu ni plus ni moins. Erreur ! En allant au-delà de ce qu’on vous a demandé, faites profiter votre client de vos connaissances au-delà de celles pour lesquelles il a fait appel à vous. Cela pourra augmenter sa satisfaction et pourquoi ne pas vous amener des contrats supplémentaires. Attention toutefois à ne pas non plus aller trop au-delà de votre rôle, certains clients pourront en abuser sans forcément que cela vous soit bénéfique :) A ajuster donc en fonction de vos prestations et de vos clients.  Le juste milieu sera souvent La solution à adopter.

 

Et vous, comment faites-vous pour fidéliser vos clients ? Si vous avez besoins de conseils plus personnalisés, d’une stratégie de communication précise et adaptée à votre clientèle, n’hésitez pas à faire appel à notre agence Mylor Communication pour vous aider !

 

 

Source image : Shutterstock et webmarketing-com.com

article hôtels coréze

Les patrons d’hôtels réagissent aux commentaires laissés par les clients après leur passage

By | Actualités | No Comments

Les patrons des hôtels corréziens ne se passent plus des commentaires que laissent leurs clients sur Internet. Désormais, ils y répondent pour que leur réputation reste intacte.

Ils peuvent être très agréables à lire, mais aussi très désagréables et décourager n’importe quel patron d’hôtel. En dix ans (*), les commentaires laissés par les internautes sur TripAdvisor ou Booking.com ont révolutionné notre façon de choisir un hôtel. Plus besoin de faire le tour des agences de voyage, il suffit d’allumer un ordinateur ou son smartphone pour consulter les avis laissés par les particuliers, sur n’importe quel hôtel du monde.

Des bons et des mauvais élèves

Très longtemps, les professionnels du secteur se sont alarmés de cette tendance ou l’ont dénigrée. « Internet a modifié le rapport que l’on avait avec nos clients, reconnaît Sophie Soulié, du Castelnovel. On les a beaucoup moins au téléphone par exemple. Désormais, on ne peut plus passer à côté de TripAdvisor. Il faut répondre aux commentaires laissés par les internautes et il faut s’en occuper sérieusement. Je m’en charge depuis un an et demi pour TripAdvisor. Sur Booking, je n’ai vu que depuis peu de temps qu’il était possible de répondre ».

En matière de réputation sur Internet, Le Castelnovel est un bon élève. Si l’on trie les établissements corréziens grâce aux notes laissées sur TripAdvisor, l’hôtel de Varetz se classe en seconde position. La prestation proposée et son prix expliquent aussi ce succès et la volonté affichée de défendre la réputation de l’hôtel varetzien.

En Corrèze, la majorité des hôteliers interrogés a décidé de répondre aux internautes pour soigner leur réputation. D’après l’Office de tourisme de Brive, les établissements corréziens en avaient bien besoin (lire ci-contre). À Brive, la famille Lachaise a pris le pli de répondre aux internautes. « On a décidé de le faire il y a quatre ans, quand on a vu que le phénomène prenait de l’ampleur, explique Charlène Lachaise, commerciale à La Truffe noire et au Quercy, deux hôtels tenus par sa mère, Sophie Lachaise. On est alerté à chaque fois que l’on reçoit un commentaire. Répondre ne prend pas un temps fou. En revanche, si l’avis est mauvais, on essaie de mener l’enquête pour savoir ce qui a causé un problème, et ça, c’est très long. En fait, on le fait plutôt pour le prochain client, celui qui est susceptible de tomber sur ce commentaire. De toute façon, c’est rare que le client mécontent réponde à la réponse que nous lui avons apporté ».

(*) Booking.com est une centrale de réservation sur Internet, créée en 1996. Pour déposer un commentaire sur un hôtel, l’internaute doit nécessairement y avoir séjourné. TripAdvisor est un site de notation ouvert à tous, créé en 2000.

 

Source : lamontagne.fr